« Shameless » sur la chaîne Showtime

Shameless

Shameless

Avant-propos :
Shameless est une série TV américaine adaptée de la série britannique éponyme. Son créateur, Paul Abbott, s’est inspirée de sa propre vie pour l’élaborer.
Elle est actuellement diffusée aux Etats-Unis sur Showtime et réalise de très bonnes audiences (1.7 millions pour la dernière saison).

Etat de la série :
La 4ème saison est en cours de diffusion aux Etats-Unis et une 5ème saison est d’ores et déjà prévue pour 2015.
Par ailleurs Canal + détient les droits en France et a déjà diffusé les trois 1ères saisons.

Le pitch / l’univers :
Cette série retrace le quotidien tumultueux de la famille Gallagher, famille pour le moins « atypique » qui vit dans un quartier industriel et résidentiel de Chicago. En effet, Frank, le père, est un homme irresponsable qui passe son temps à boire et à multiplier les combines afin de se faire de l’argent facile sans se fatiguer (parmi ses plus beaux faits d’armes on soulignera par exemple le fait qu’il profite de la pension d’invalidité d’une vieille tante décédée depuis 15 ans). A côté de cela, sa fille aînée, Fiona, doit donc gérer seule le foyer composé de 5 enfants mais est cependant bien aidée par un couple d’amis, Kevin et Veronica. Ce sont les péripéties de cette tribu haute en couleurs que la série nous propose de suivre, un quotidien rythmé, entre système D, alcool, sexe, délinquance et conditions de vie souvent « rock n roll » d’une famille populaire américaine.

Les acteurs :


Critiques / Impressions :
Cette série est tout simplement l’un de mes gros coups de cœur télévisuels de ces dernières années, dès les premiers épisodes on entre tout de suite dans le joyeux taudis des Gallagher pour ne plus avoir envie d’en sortir. En effet, on s’attache très vite aux personnages qui ont chacun une personnalité bien affirmée : Fiona, qui se décarcasse sans cesse pour ses frères et sœurs au point de mettre parfois entre parenthèses sa vie de jeune femme, Lip un adolescent brillant n’exploitant pas assez son potentiel, Ian militaire engagé volontairement qui appréhende de révéler son homosexualité, Carl gamin perturbé, amateur de violence et de bêtises en tout genre ou encore Debbie, jeune fille toujours le cœur sur la main mais en manque de reconnaissance. On rit beaucoup face aux situations improbables auxquelles doit faire face chaque Gallagher et qui s’entremêlent au fil des épisodes mais l’on est aussi touché par les histoires d’amour compliquées que vivent certains personnages voire même ému quand l’un ou l’autre craque, dépassé par les évènements. Bref, cette série ne laisse pas indifférent et remplit très bien sa fonction première à savoir passer un bon moment avant tout.

Bande annonce :